facebookyoutube
la compagnie du Théâtre du Lin

LA COMPAGNIE DU THÉÂTRE DU LIN

Depuis sa création en 1996, le Théâtre du Lin est engagé dans une recherche où création musicale et création théâtrale se répondent. La rencontre a donc lieu au croisement de plusieurs disciplines : écriture contemporaine et masque principalement mais également musique instrumentale ou électroacoustique, chant et théâtre gestuel.

Une volonté qui conduit le Théâtre du Lin à souvent travailler sur des formes scéniques où les moyens artistiques se concentrent plus sur l'humain que l'artifice technique. Ce qui permet aux productions d'être parfois autonomes, pouvant être programmées dans un large éventail de structures, y compris certains lieux non spécifiques.

Installé à la Maison du Théâtre d'Amiens depuis 1998, le Théâtre du Lin a été soutenu pour ses créations par la DRAC / Picardie, le Conseil Régional de Picardie, le Conseil Départemental de la Somme, Amiens Métropole, l’ADAMI, la SPEDIDAM, le Fonds de Création Lyrique de la SACD, la Mission 2000. Il développe également un travail de formation et sensibilisation avec différents partenaires : centres culturels, communautés de communes, rectorat, centre hospitalier, établissements scolaires, conservatoire, université, associations.

Le Théâtre du Lin est dirigé par Frédéric Tellier, diplômé de l'Ecole Internationale de Théâtre Jacques Lecoq. Il se passionne pour le travail du masque et les traditions scéniques extrême-orientales qu'il découvre à la Cartoucherie de Vincennes puis en Asie où il se rend régulièrement : en particulier, Indonésie et Japon mais aussi Thaïlande, Inde, Vietnam et Taïwan. Certains membres de la compagnie, également diplômés de l’Ecole Lecoq, le rejoignent sur ce chemin et s'initient au kathakali indien, kyôgen japonais ou topeng balinais.

La compagnie n’entend pas pour autant se spécialiser dans un genre unique – masque ou théâtre musical, par exemple – et se consacre depuis 2009 à un travail sur la lecture au bord du jeu. Elle s'attache également à partager de grands récits fondateurs comme Robinson Crusoe ou L'Odyssée, ainsi qu'à revisiter l'imagerie populaire de certaines traditions comme le burlesque ou le music-hall.

En 2003, le souhait de partager un récit appartenant à la mémoire populaire incite la compagnie à porter sur scène les aventures de Robinson Crusoe. Lemuel Gulliver vient lui donner la réplique la saison suivante : deux voyageurs, deux naufragés, deux héros de nos souvenirs d’enfance.

En 2006, Une Tache sur la Lune, de Marie-Line Laplante, est créée pour la première fois en France et marque, pour le Théâtre du Lin, le passage à une écriture dramatique contemporaine. Après avoir travaillé à se forger un langage scénique et théâtral qui lui soit propre, la compagnie met désormais l’expérience acquise au service d’auteurs contemporains.


QUELQUES ETAPES ET RENCONTRES MARQUANTES

Contributions, propos recueillis et textes de Frédéric Tellier

L'OmbreL'Ombre

Ecrits divers de certains veilleurs et passeurs de théâtre

L'Ombre